Infos Club

Fermer Présentation

Fermer Les composantes

Quiz pas con
Les vidéos

fermer Les comiques

fermer Les douteuses

fermer Les modestes

fermer Les tests divers

fermer Les tirs précis

L'info en bref
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L'info en bref - RTL info

RTL Info - Belgique


Toute l'actualité belge - 24h/24 - 7j/7 en texte mais aussi en images et en vidéos


(24/03/2019 : 20:37)
La manifestation contre le racisme a rassemblé 6.000 personnes selon les organisateurs  Voir?

(Belga) La manifestation contre le racisme a pris fin dimanche vers 18h30, place du Jeu de Balle à Bruxelles, où les manifestants ont fait une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Selon les organisateurs, la manifestation a rassemblé entre 5.000 et 6.000 personnes ce dimanche à Bruxelles.

"Pour nous, c'est une réussite d'avoir pu mobiliser cette année encore plusieurs milliers de personnes", a déclaré à l'agence Belga Esther Kouablan, directrice du Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX). Ils étaient en effet plusieurs milliers à s'être rassemblés à la gare du Nord à Bruxelles, ce dimanche dès 13h00, pour dénoncer les actes racistes et rappeler les valeurs de solidarité, essentielles à la vie en société. Sur le coup de 14h00, les manifestants ont entamé une marche en direction du Mont des Arts dans le centre de Bruxelles, pour la terminer place du Jeu de Balle, un quartier populaire de la capitale et emblématique de la multiculturalité. Ils y ont marqué une minute de silence en mémoire des victimes de l'attaque de deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande, il y a une semaine. Organisée par la "Platform 21/03" pour la deuxième année consécutive, la manifestation de ce dimanche a pour but de rappeler, alors que la journée internationale contre le racisme et la discrimination a eu lieu jeudi, le 21 mars, que les agressions racistes sont encore bien trop souvent le lot quotidien de nombreuses personnes. Les manifestants et les organisateurs ont demandé à ce que leurs six revendications soient reprises dans un plan d'action interfédéral contre le racisme. Ils appellent tout d'abord à des mesures pour pallier l'inégalité d'accès au travail, au logement et à l'enseignement. De plus, ils réclament un accueil de qualité pour les réfugiés et dénoncent les interdictions des signes convictionnels qui empêchent un accès égal au marché du travail, à l'enseignement et aux lieux publics. Ils estiment aussi que plusieurs articles de la nouvelle loi sur les étrangers sont indignes d'un Etat de droit et enfin, ils demandent des sanctions à l'encontre du profilage ethnique dans la police et un regard objectif sur le passé colonial de l'Europe. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 20:13)
Accident sur le ring intérieur à Diegem: pas de blessé  Voir?

(Belga) L'accident survenu sur le ring intérieur à Diegem n'a pas fait de blessé, ont indiqué les pompiers de la zone Vlaams-Brabant West.

La collision survenue vers 18h30 a impliqué deux voitures, un camion et une camionnette. L'accident a engendré des embarras de circulation. Les automobilistes doivent quitter l'autoroute via la sortie 5 Machelen-Boulevard de la Woluwe et suivre la déviation, a indiqué le centre flamand de gestion du trafic. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 20:02)
Mort d'un Afghan à Gand: trois suspects remis en liberté  Voir?

(Belga) Trois hommes suspectés du meurtre d'un Afghan de 36 ans à Gand ont été remis en liberté. Aucun élément ne semble les impliquer dans les faits, a affirmé le parquet dimanche.

La victime a succombé à une mort violente, samedi soir, dans une habitation de la Baudelostraat. La police a rapidement conclu à un décès suspect. Trois suspects avaient été appréhendés mais des traces de sang sur la voie publique laissaient penser qu'un quatrième individu aurait pris la fuite. L'enquête se poursuit. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 18:29)
300 manifestants pour le climat bloquent la rue de la Loi à Bruxelles (vidéo)  Voir?

Quelque 300 personnes issues de plusieurs organisations comme Greenpeace et Act For Climate Justice ont entamé une action contre le blocage de la Loi Climat, ce dimanche soir vers 18h00. Installées devant le Parlement, rue de la Loi à Bruxelles, elles ont prévu d'y passer la nuit, voire d'y rester jusqu'à mardi matin. Parmi les personnes présentes figurent notamment Anuna De Wever, animatrice du mouvement Youth for climate en Belgique, et le réalisateur Bouli Lanners.

La problématique climatique s'est invitée dans les débats politiques depuis plusieurs mois. La mobilisation en faveur d'une loi sur le climat en Belgique a été portée essentiellement par les jeunes de tout le pays.Mais mardi, la commission Révision de la Constitution de la Chambre a décidé qu'il ne serait pas statué, sous cette législature, sur la possible révision de l'article 7bis de la Constitution, soit la voie la plus rapide pour rendre possible la Loi Climat.
 

La zone ciblée se trouve en face du Parlement fédéral, en pleine zone "neutre", où les manifestations sont normalement interdites. Des policiers équipés de casques et de boucliers se sont déployés.

Des négociations ont été lancées entre la police et les manifestants en début de soirée. Les auteurs du sitting ont finalement accepté de se déplacer de 100 mètres. Ils quittent ainsi la zone neutre mais restent positionnés dans la rue de la Loi.

Damien Charles, l'un des manifestants présent sur place, affirme qu'un accord avec la police avait été conclu pour permettre l'acheminent de sacs de couchage et de vivres pour passer la nuit et tenir ce lundi. La police a cependant mis en place des herses et un périmètre de sécurité après le déplacement du groupe, empêchant toute personne de passer et donc tout approvisionnement. "Ils sont en train d'organiser un siège", a confié Damien Charles.

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 22:11)
Une parole de Charles Michel fait bondir Elio Di Rupo: "un lapsus" selon le MR  Voir?

Une parole tenue par Charles Michel lors du congrès du Mouvement réformateur, ce dimanche à Louvain-la-Neuve, a fait sortir Elio Di Rupo de ses gonds. En cause: l'utilisation du vocable "national-socialiste" pour évoquer le danger d'une éventuelle alliance entre le PS et la N-VA (parti nationaliste flamand dirigé par Bart De Wever).

Je suis abasourdi par la teneur du discours de Monsieur Michel

Avant que le MR ne s'explique sur ce terme, le président du PS a réagi avec ardeur. "Je suis en colère! Je suis abasourdi par la teneur du discours de Monsieur Michel, Premier ministre démissionnaire et président de parti! Les mots sont lourds de sens. Évoquer ainsi le régime national socialiste... Quel cynisme! Quelle méconnaissance de l'Histoire! Quel manque de décence absolu envers les victimes de l'Holocauste et leurs familles!", a fustigé M. Di Rupo.

"Je n'aurais jamais imaginé devoir en arriver là. Mais aujourd'hui il semble plus que nécessaire de rappeler au Premier ministre ce qu'est le régime national socialiste. Le régime national socialiste allemand est responsable de la mort de millions de personnes. Plus de 7 millions de personnes sont décédées pendant l'Holocauste : 5 millions de Juifs, des Tziganes, des personnes porteuses de handicap, des communistes ou encore des homosexuels. Le régime national-socialiste auquel le Premier ministre fait allusion a conduit à la Seconde Guerre mondiale, conflit connu comme le plus meurtrier de l'Histoire humaine avec plus de 60 millions de morts", a-t-il rappelé. "Ce 24 mars 2019 est une bien triste date. Celle où le Mouvement Réformateur a glissé vers le plus abject", a conclu M. Di Rupo avant de citer feue Simone Veil, résistante et femme d'Etat française.


Un "lapsus" selon le MR: le discours mentionnait "nationaliste-socialiste"

L'utilisation du vocable "national-socialiste" est un "lapsus" commis par le Premier ministre Charles Michel. C'est ce qu'a indiqué le porte-parole du MR après le congrès programmatique du parti.

Charles Michel voulait évoquer un "cocktail nationaliste socialiste", comme en atteste la version papier du discours, a-t-il précisé. Comme les autres rédactions du pays, RTL INFO avait reçu en avance le discours du Premier ministre. Le texte mentionnait effectivement "nationaliste-socialiste".

"Le Premier ministre y fait souvent allusion. Il y a un parti nationaliste et un parti socialiste", a précisé le porte-parole du MR. "Jamais, il n'a été question de faire référence au nazisme. L'intention n'était pas de faire un amalgame", a-t-il conclu. Le Premier ministre fait savoir qu'"il faut être de grande mauvaise fois pour voir autre chose dans ces propos".


D'autres politiques avaient déjà réagi

Avant les explications du MR sur les propos de Charles Michel, d'autres personnalités politiques ont réagi au quart de tour. Sur Twitter, la coprésidente d'Ecolo Zakia Khattabi a qualifié les propos de M. Michel, en parlant de "honte" et d'"indignité". "Si ces propos ont été tenus, ils sont honteux et insultants", a indiqué le chef de groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej. Porte-parole de la campagne socialiste, Paul Magnette a souligné que "quand on est à court d'argument, il reste toujours l'injure". L'ex-vice-premier ministre N-VA Jan Jambon s'est dit "déçu après 4 ans et demi de bonne collaboration". Il a dit ne "pas pouvoir apprécier de tels propos". L'ex-compagnon de route du MR Alain Destexhe s'est demandé "jusqu'où Charles Michel ira dans l'insulte".

Jamais le MR ne se laisse aller à des comparaisons aussi hasardeuses

"A aucun moment, Charles Michel ne s'est laissé aller à une comparaison avec les pires horreurs de la Seconde Guerre mondiale, il n'a fait que répété un argumentaire connu depuis des mois, le danger d'une alliance entre nationalistes et socialistes", a réagi dimanche auprès de l'agence BELGA le porte-parole du Mouvement réformateur pour la campagne, Georges-Louis Bouchez. "Ceux qui prétendent autre chose ont un schéma mental tel qu'ils se projettent dans un référentiel, régulièrement invoqué, chez Ecolo ou le PS, avec des expressions telles les rafles, la collaboration, le bruit des bottes", a-t-il ajouté.

"Jamais le MR ne se laisse aller à des comparaisons aussi hasardeuses, et jamais il ne le fera", précise M. Bouchez. "L'intention n'était pas d'utiliser une référence historique ou de créer la polémique. Il s'agissait de mettre en garde contre un rapprochement entre la N-VA et le PS, comme cela a déjà pu se faire, et on constate d'ailleurs aujourd'hui que le PS défend la N-VA et inversement", ajoute-t-il dans une interprétation des réactions au lapsus de M. Michel sur le national-socialisme. Pour Georges-Louis Bouchez, il faut plutôt parler de "mots mangés dans la puissance du discours".

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 20:08)
Des milliers de personnes défilent à Bruxelles contre toutes les formes de racisme  Voir?

(Belga) Ils étaient plusieurs milliers à s'être rassemblés à la gare du Nord à Bruxelles ce dimanche dès 13h00 pour dénoncer les actes racistes et rappeler les valeurs de solidarité, essentielles à la vie en société. Sur le coup de 14h00, les manifestants ont entamé une marche en direction du Mont des Arts dans le centre de Bruxelles. Ils se dirigeront ensuite vers la place du Jeu de Balle, le quartier populaire de la capitale.

Les manifestants ont scandé "solidarité avec les peuples du monde entier", "stop discriminatie", "de la haine, y'en a marre. Des racistes, y'en a marre. Des fascistes, y'en a marre. Des terroristes, y'en a marre". Des associations mais aussi des partis politiques étaient représentés par de nombreux membres à cette manifestation contre le racisme. Au total, ce sont plusieurs milliers de personnes qui étaient présentes à la gare du Nord à Bruxelles dimanche en début d'après-mdi et qui ont entamé, en plusieurs vagues, une marche vers le Mont des Arts. Cette marche se terminera fin d'après-midi à la place du Jeu de balle. Organisée par la "Platform 21/03" pour la deuxième année consécutive, la manifestation de ce dimanche a pour but de rappeler, alors que la journée internationale contre le racisme et la discrimination a eu lieu jeudi, le 21 mars, que les agressions racistes sont encore bien trop souvent le lot quotidien de nombreuses personnes. "Le racisme reste très présent au niveau structurel ou au niveau des discours et c'est de nature à diviser plutôt qu'à unir", a déclaré Esther Kouablan, directrice du Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX). "Notre action vise à faire en sorte qu'on soit dans un processus d'inclusion plutôt que dans un processus d'exclusion". (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 16:04)
Un homme arrêté à l'aéroport de Bruxelles: il a tenté de faire passer 7 kilos d'ecstasy  Voir?

Un homme a été pris ce dimanche en possession de 7 kg de tablettes d'ecstasy à l'aéroport de Zaventem. Les pilules étaient dissimulées dans le double fond de sa valise, a indiqué le parquet de Hal-Vilvorde.

La douane a intercepté l'homme, un Néerlandais de 51 ans, alors qu'il avait l'intention de s'envoler pour la République dominicaine. L'individu a été mis à la disposition du parquet et sera présenté demain/lundi au juge d'instruction pour exportation de produits stupéfiants dans le cadre d'une association. Le parquet a requis son arrestation.

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 15:29)
Theo Francken à propos de Maggie De Block: "C'est une petite madame" (vidéo)  Voir?

Theo Francken (N-VA) était l'invité politique de notre rédaction après le RTLinfo 13 heures de ce dimanche. Interrogé par Pascal Vrebos, l'ancien Secrétaire d'État à l'Asile et la migration s'est prêté au jeu des cotes sur 10.  Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'y est pas allé avec le dos de la cuillère en évoquant sa successeure, MaggieDe Block (Open Vld). Theo Francken lui a attribué une cote de 3/10. "Elle a fait enlever mes campagnes de dissuasion qui étaient en ligne sur Facebook et les réseaux sociaux et qui visaient les Palestiniens. Ils viennent par centaine ici. Immédiatement, le 9 décembre, elle en a fini avec. J'étais pour un maximum de 60 personnes par jour pour une inscription comme demandeur d'asile, elle a fini avec cela aussi. Ce n'est pas la même politique." Theo Francken a alors qualifié l'actuelle Secrétaire d'État à l'Asile et la migration de "petite madame". Il développe: "Je n'ai jamais dit ou fait de commentaires quand j'étais son successeur. Maintenant, elle est mon successeure et elle commence pendant des heures à m'attaquer personnellement. Elle dit qu'elle est plus humaine, que c'est le chaos dans mon département. Ce sont des insultes et ça veut dire que c'est une petite madame".

 

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 15:16)
Un Afghan victime de mort violente à Gand  Voir?

(Belga) Un Afghan de 36 ans a été tué samedi dans une habitation de la Baudelostraat à Gand. Lorsque la police est arrivée sur place, elle a rapidement vu qu'il s'agissait d'un décès suspect. Trois individus ont été arrêtés mais des traces de sang retrouvées sur la voie publique laissent penser qu'une quatrième personne aurait pris la fuite.

Un juge d'instruction a été désigné. La police judiciaire fédérale, le labo et un médecin légiste se sont rendus sur les lieux. Les trois suspects qui se trouvaient sur place au moment des faits, ont été interrogés. Leur implication éventuelle n'est pas claire pour l'instant. La police tente maintenant de retrouver un possible quatrième homme. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 14:42)
Bruxelles inaugure un terrain d'entraînement pour motards  Voir?

(Belga) Un nouveau terrain d'entraînement pour candidats motards a été inauguré ce dimanche à Haren, à l'occasion de la 3e Journée du Motard. "Ce site comble un vide mis en lumière par les associations de motards et la fédération des écoles de conduite", ont expliqué la secrétaire d'Etat bruxelloise à la sécurité routière, Bianca Debaets et Karin Genoe, administratrice déléguée de l'Institut VIAS.

Ce nouveau terrain d'exercice fait 3.500 mètres carrés et se situe sur le site de la Maison de la sécurité routière à Haren. "Jusqu'ici les candidats motards pouvaient s'entraîner sur le parking d'Euroveiling à Neder-Over-Heembeek. Mais ce terrain n'est plus accessible désormais. Et depuis l'an dernier, le centre d'examen de Schaerbeek n'a plus de terrain d'entraînement non plus", a indiqué Bianca Debaets. "Les problèmes de mobilité grandissant poussent de plus en plus de gens à privilégier les déplacements en moto. Mais rouler à moto, cela s'apprend. Nous sommes satisfaits de pouvoir pallier le manque de terrain d'entraînement adéquat en région bruxelloise en mettant à disposition ce site", a ajouté Karin Genoe. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 14:18)
(24/03/2019 : 14:16)
Est-il trop tôt pour travailler dans votre jardin ? La réponse de cet horticulteur  Voir?

Il suffit d'un petit rayon de soleil et d'une température plus douce pour voir affluer les clients dans les pépinières. Leur programme du dimanche, préparer leur jardin pour le printemps. "Quand il y a beaucoup de soleil comme vendredi, on a envie de mettre des fleurs partout", témoigne une cliente d'une pépinière à Naninne en province de Namur.

"Il n'est jamais trop tôt"

Pourtant, par souci d'honnêteté, le vendeur de la pépinière met en garde. La plupart des fleurs que l'on plante maintenant risque de ne pas survivre aux éventuelles périodes de gel à venir. Quentin Thiry, horticulteur, explique les raisons: "Si c'est dans l'optique de créer une jardinière qui ira jusqu'aux mois de septembre ou octobre, ça ne sert à rien. Vous allez avoir une gelée, une floraison qui démarre maintenant mais qui n'ira pas jusque fin août." Mieux vaut privilégier les plantes vivaces ou résistantes au gel comme les pivoines ou les primevères. Pour le reste, la plupart des clients rencontrés ce matin sont prêts à prendre le risque. "Il n'est jamais trop tôt. Si c'est trop tôt pour certaines, on recommencera. C'est la bonne période. Je ne suis pas le seul à le penser, le parking est rempli", ironise un client.

Ces deux dernières années, la Belgique a connu de grosses périodes de gel en avril où les températures ont atteint les moins 4 degrés Celsius.  

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 13:35)
La défense recrute: mais que faut-il faire pour entrer à l'Ecole Royale Militaire et être payé pour faire des études?  Voir?

Les visites sont données par les élèves eux-mêmes. Ils décrivent leur quotidien aux futurs candidats et à leur famille.

"Une journée de cours c'est 7h45-18h avec une pause de 12h30 à 13h30 pour aller manger. Après 18h, on va encore manger jusqu'à 19h. Il y a ensuite deux heures d'étude surveillées par les plus anciens", explique un des élèves.


"J'ai des étoiles dans les yeux"

Un rythme soutenu qui n'effraie pas Zoé 17 ans. La Liégeoise est sûre de son choix: elle s'inscrira mercredi à l'école royale militaire section sciences sociales.

"J'ai des étoiles dans les yeux, c'est waw. C'est super bien équipé et très grand", confie-t-elle.

Et pour rentrer, il faudra s'entraîner. Sur 6 candidats à la formation d'officier, 5 seront recalés, pour différentes raisons.

"Il y a des raisons médicales, physiques ou simplement académiques. Il faut aussi savoir que la réussite de l'examen d'entrée à l'ERM ne suffit pas, on va prendre les meilleurs parmi les meilleurs", précise Vincent Van de Vijver, le chef d'état major de l'Ecole Royale Militaire.

"Je m'entraîne chez moi. Je cours trois fois par semaine et tous les jours, je fais des pompes, des abdos, des squads, ou du gainage", assure Olivia Wylock (17 ans), une candidate pour devenir officier.


"On étudie ici gratuitement"

La formation est exigeante, mais les conditions d'apprentissage sont attrayantes: pour l'école royale militaire, c'est un juste milieu.

"On étudie ici gratuitement et on est payé comme jeune militaire, à peu près 1100 euros par mois. En échange de cela, on demande que la personne étudie très bien pour pouvoir terminer l'école endéans les cinq ans", ajoute Lutgardis Claes, la rectrice de l'Ecole Royale Militaire.

Sur les 222 postes d'officiers à pourvoir cette année à la Défense, 111 le sont au sein de l'Ecole Royale Militaire.

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 14:41)
Un temps entre nuages et éclaircies  Voir?

(Belga) Le temps sera assez ensoleillé dimanche après-midi avec parfois des champs de nuages élevés sauf au sud du sillon Sambre-et-Meuse, où une bande nuageuse transitera lentement vers le sud-est. En fin d'après­ midi, les nuages se feront plus nombreux à la mer. Les températures maximales seront comprises entre 7°C dans les Hautes-Fagnes, 11 à 12°C en Flandre et 9°C au littoral sous un vent généralement modéré de secteur ouest à nord-ouest, selon l'IRM.

Dimanche soir et la nuit suivante, la nébulosité augmentera progressivement partout et sera suivie par de légères pluies ou des ondées potentiellement hivernales sur les hauteurs de l'Ardenne. Les minima seront compris entre 0 et 3°C au sud du sillon Sambre-et-Meuse et entre 4 et 6°C ailleurs sous un vent modéré de nord­-ouest. Au littoral et en Ardenne, les rafales pourront atteindre 50 km/h. Lundi matin, le ciel sera d'abord encore assez nuageux avec quelques ondées. Le temps deviendra ensuite plus sec avec de larges éclaircies à partir du nord-ouest. Les maxima se situeront entre 4 et 9°C. Le vent sera modéré à assez fort de nord-­ nord­-ouest avec des rafales entre 50 et 65 km/h. Mardi, le ciel sera encore souvent très nuageux avec un risque de quelques faibles précipitations, parfois hivernales sur les hauteurs ardennaises. Les températures seront comprises entre 4°C en Haute­ Ardenne et 9 ou 10°C sur le centre et l'ouest. Le vent deviendra faible à modéré de secteur nord-ouest. Les jours suivants, une amélioration du temps avec des températures en hausse est prévue. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 13:04)
(24/03/2019 : 14:48)
(24/03/2019 : 21:45)
Défaillances dans les centrales nucléaires: le sp.a soupçonne Engie Electrabel de manipulation pour faire grimper les factures  Voir?

Le sp.a met en avant que les centrales nucléaires belges connaissent des problèmes techniques depuis quatre ans. "Ces problèmes se manifestent principalement à l'automne et pendant l'hiver, au moment où le besoin d'électricité est le plus important", invoque John Crombez dans le journal De Zondag. "On peut se demander si Engie Electrabel ne prévoit pas stratégiquement ses travaux de maintenance au moment où les prix de l'électricité son plus élevés."

Le sp.a demande donc à la ministre fédérale de l'Energie, Marie-Christine Marghem (MR) de faire mener une enquête indépendante pour examiner les raisons et le calendrier des problèmes au sein des centrales. "Nous voulons connaître l'impact sur les factures des ménages", poursuit-il, rappelant que la ministre a déjà promis une telle étude par le passé.

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 08:54)
Un jeune homme fait une chute mortelle en vélo électrique à Anvers  Voir?

(Belga) Un jeune homme de 23 ans a fait une chute mortelle dimanche matin dans le district anversois de Deurne alors qu'il circulait en speed pedelec, un vélo électrique capable d'atteindre une vitesse de 45 km/h, a indiqué la police locale.

La victime, qui ne portait pas de casque et roulait vite, a perdu le contrôle du vélo pour une raison inconnue avant de chuter lourdement. Aucun autre véhicule ne semble être impliqué dans l'accident. (Belga)

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 08:28)
Le roi Philippe et la reine Mathilde s'envolent pour la Corée du Sud: que vont-ils y faire?  Voir?

Le couple royal s'envole dimanche après-midi de l'aéroport militaire de Melsbroek en direction de la Corée du Sud pour une visite d'État de quatre jours. Si, traditionnellement, les Souverains sont accompagnés durant un tel déplacement par l'ensemble des ministres-présidents des entités fédérées du pays ainsi que par le ministre des Affaires étrangères, ils ne seront entourés cette fois-ci que des ministres-présidents bruxellois (Rudi Vervoort) et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Rudy Demotte). Le ministre Reynders s'est fait remplacer, en dernière minute, par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Pieter De Crem en raison de son agenda politique chargé. Une importante délégation de chefs d'entreprises et de représentants du monde académique participera toutefois à ce séjour au sud du 38e parallèle.

Une fois n'est pas coutume, la visite d'État se concentrera sur la capitale, Séoul, sans qu'aucun autre déplacement ne soit effectué dans d'autres villes de la péninsule. Le roi Philippe s'entretiendra officiellement avec le président de la Corée du Sud, Jae-In Moon, ainsi que le président de l'Assemblée nationale, Moon Hee-Sang. De son côté, la reine Mathilde rencontrera la première dame sud-coréenne Jung-sook Kim, également chanteuse professionnelle de classique. Elle aura également le privilège de converser en tête-à-tête avec l'ancien secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki Moon. Les Souverains rendront par ailleurs hommage aux soldats belges tombés pendant la guerre de Corée, une contribution très appréciée par les autorités de la presqu'île. Quelque 3.200 volontaires belges et luxembourgeois avaient participé à ce conflit qui a débuté en juin 1950 et s'est achevé trois ans plus tard par un armistice. Le couple royal déposera notamment une gerbe au cimetière national de Séoul et se rendra au Mémorial des vétérans de guerre de la Corée où il visitera le monument belge.


"Les relations diplomatiques avec la Corée du Sud sont excellentes"

Le Roi et la Reine assisteront en outre à plusieurs séminaires organisés dans le cadre de la visite d'État, notamment sur les "Smart cities" et l'économie circulaire. Une visite de l'Université nationale des arts de Corée est également au programme, alors que ces huit dernières années, le concours musical Reine Elisabeth a été remporté trois fois par des Sud-Coréens. Un spectacle de taekwondo, véritable sport national, figure également à l'agenda. Le banquet d'État, mardi, et un concert belge, mercredi, ponctueront les soirées. "Les relations diplomatiques avec la Corée du Sud sont excellentes, il n'y a aucun irritant politique entre ces deux pays partageant un grand nombre d'intérêts", avaient indiqué les Affaires étrangères en préambule du séjour. Au-delà de la visite diplomatique, ce voyage comporte un volet économique d'ampleur. Une centaine d'entreprises viendra ainsi titiller le marché coréen. Le secteur porcin, particulièrement bien représenté au sein de la délégation économique, tentera de récupérer le marché de la viande de porc belge, fermé depuis l'apparition de la peste porcine africaine (PPA) chez les sangliers des forêts ardennaises.

Les spécialités belges que sont la bière et le chocolat sont également bien représentées puisque plusieurs brasseries et chocolateries sont du voyage. La visite d'État revêt également un aspect académique, marqué par la présence des recteurs des principales universités du pays mais aussi des représentants de l'Ares (Académie de recherche et d'enseignement supérieur) et du FNRS notamment. Les ministres-présidents de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort, ainsi que de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, gratifieront le couple royal de leur présence. Willy Borsus, ministre-président du gouvernement wallon, a pour sa part dû annuler sa participation à la visite, en raison de la situation au parlement wallon. La coalition wallonne MR-cdH a en effet perdu sa majorité après le ralliement de la députée Patricia Potigny (ex-MR) aux listes Destexhe. Un temps incertain, le ministre des Affaires étrangères et de la Défense Didier Reynders s'est finalement désisté au dernier moment. Il est remplacé par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Pieter De Crem. Le ministre-président germanophone, Oliver Paasch, avait quant à lui déjà fait savoir qu'il ne participerait pas à cette visite d'État tandis que son homologue flamand, Geert Bourgeois (N-VA) a préféré se faire remplacer par son ministre de l'Économie, Philippe Muyters. Il s'agit du 4e pays asiatique à être visité par la roi Philippe depuis son accession au trône en 2013, après la Chine en 2015, le Japon en 2016 et l'Inde en 2017. La dernière visite d'État dans le pays du matin calme remonte à 1992: c'étaient alors le roi Baudouin et la reine Fabiola qui s'y étaient rendus.

... / ... Lire la suite

(24/03/2019 : 15:01)

Dernière mise à jour : 22/03/2019 : 21:32

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 46 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



Webmaster - Infos
^ Haut ^