Infos Club

Fermer Présentation

Fermer Les composantes

Quiz pas con
Les vidéos

fermer Les comiques

fermer Les douteuses

fermer Les modestes

fermer Les tests divers

fermer Les tirs précis

L'info en bref
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L'info en bref - RTL info

RTL Info - Belgique


Toute l'actualité belge - 24h/24 - 7j/7 en texte mais aussi en images et en vidéos


Dopage: NADO Vlaanderen a enregistré en 2019 un "nombre historiquement bas" d'infractions  Voir?

(Belga) NADO Vlaanderen a enregistré l'an passé seulement 13 cas positifs de dopage sur 1.800, un record historiquement bas. C'est ce que l'organisme qui gère la politique antidopage en Flandre a annoncé mardi lors de la publication de ses statistiques annuelles.

"En 2019, sur un total de 1.813 contrôles, 13 cas positifs (0,6%) ont été enregistrés, dont 8 ont été effectivement sanctionnés par la commission disciplinaire. Par rapport à 2018, cela signifie une diminution de 1,2% et le plus faible total de cas positifs jamais enregistré. Cette diminution s'explique en partie par le fait que l'accent a été mis encore plus sur les athlètes d'élite que sur les athlètes amateurs, comme le recommande l'AMA (l'agence mondiale antidopage, ndlr)", a expliqué NADO Vlaanderen. "En plus de ces chiffres, 80 contrôles ciblés ont également été effectués dans des clubs de fitness où pas moins de 27% des athlètes contrôlés ont été testés positifs." Sur les 1.893 contrôles, 1.013 ont été effectués durant une compétition, 710 en dehors d'une compétition et 80 dans des clubs de fitness. Vingt-neuf sports différents ont été contrôlés dans le cadre de compétitions et 11 sports différents en dehors des compétitions. Lors des contrôles en compétition, les résultats ont montré une utilisation de stimulants dans sept cas, de cannabis dans cinq et de stéroïdes anabolisants dans un. Dans six cas concernant l'utilisation de stimulants, une Autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) a été accordée pour la substance rilatine. Lors des contrôles dans les clubs de fitness, 21 résultats anormaux ont été constatés et une personne a refusé de se soumettre à un contrôle antidopage. Les résultats anormaux peuvent tous être attribués à l'utilisation d'anabolisants, souligne NADO Vlaanderen. Les infractions de dopage sanctionnées (dont deux suspensions provisoires) ont été constatées dans sept sports: bodybuilding (1), muythai (1), padel (1), tennis (1), football (1), cyclisme (3) et fitness (22). (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 21:34)
Coronavirus en Belgique: le problème des gels désinfectants est résolu  Voir?

Le problème des gels désinfectants est résolu, assure Philippe De Backer, le ministre en charge de gérer l'approvisionnement en matériel de protection contre le coronavirus."Les professionnels de santé et les citoyens pourront à nouveau disposer très rapidement des gels désinfectants", ajoute le ministre en charge de l'approvisionnement du matériel destiné à lutter contre le coronavirus (Covid-19).

Sont autorisées à produire les gels hydroalcooliques et l'alcool pour les mains : les entreprises dont l'autorisation entrepositaire agréé comporte le code S400 et qui disposent d'une autorisation "biocides" (temporaire ou autre) du SPF Santé Publique, ainsi que les pharmacies. Plusieurs conditions sont à remplir pour obtenir l'autorisation. Par exemple, l'alcool à utiliser pour produire ces gels hydroalcooliques ne doit pas contenir de dénaturant, et le produit final doit contenir un ou plusieurs composants gélifiant, rappelle le SPF Finances.

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 21:34)
Coronavirus en Belgique: 1,5 mètre de distance sociale, est-ce suffisant?  Voir?

Nous nous sommes arrêtés un instant sur la désormais très célèbre "distanciation sociale" d'1,5 mètre que recommandent les experts. Notre journaliste Laxmi Lota s'est baladée dans les rues de Bruxelles avec un ballet mesurant 1,5 mètre. Le but: vérifier si les distances étaient respectées entre les personnes dans la rue. Résultat: pas toujours facile sur un trottoir par exemple. "Ça me paraît assez suffisant, oui je pense", déclare un jeune homme interrogé. "Sinon on ne pourrait plus se parler après."

Mais une étude américaine va plus loin. Selon l'Institut de technologie du Massachusetts, les gouttelettes émises quand on éternue peuvent être projetées à huit mètres.


 

Sur les images ci-dessus, on peut voir que l'éternuement forme un nuage qui change de forme, il s'étire. Dans une atmosphère chaude et humide, ce nuage s'étend jusqu'à 8 mètres. Faut-il dès lors étendre la distanciation sociale? Elle est actuellement préconisée à 1,5 mètre. Selon le virologue Marc Van Ranst, il faut tenir compte de cette étude: "Ces règles sont l'une des choses qui doivent être discutées". Le virologue rassure toutefois: la plupart des gouttelettes reste dans le premier mètre et demi.

Yves van Laethem, infectiologue au CHU Saint-Pierre de Bruxelles, était présent lors de RTL info 19 heures; Il explique: "La plupart du temps, 1 mètre ou 1,5 mètre sera suffisant. Si dans certaines circonstances, ça va plus loin, le fait de porter un masque en tissu va éviter à ces postillons d'être émis que ce soit à 1 mètre ou 5 mètres."

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

 

 

 

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 21:13)
(31/03/2020 : 21:08)
  Voir?

"Vu la diversité de l'ensemble des entreprises présentes sous le code NACE 56.102, il n'était pas possible de l'inclure automatiquement et dans un premier temps via la plateforme d'indemnisation", a justifié Willy Borsus. Ces entreprises peuvent donc à présent enregistrer leur demande d'indemnisation via la plateforme indemnitecovid.wallonie.be. Le ministre ajoute que les activités photographiques (NACE 74.201 et 74.209) et les taxis (NACE 49.320) ont également été inclus dans les codes éligibles. Le gouvernement wallon a décidé d'octroyer une indemnité forfaitaire de 5.000 euros aux entrepreneurs de certains secteurs ayant dû cesser leurs activités en raison des mesures prises pour lutter contre le coronavirus.

 

 

 

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 19:02)
Coronavirus: n'utilisez pas de détergent ou gel hydroalcoolique sur les animaux  Voir?

Pas de détergent, ni de gel hydroalcoolique pour désinfecter les chiens et les chats: l'Ordre français des vétérinaires alerte les propriétaires contre les dangers de l'utilisation de ces produits sur un animal domestique.

En pleine épidémie de coronavirus, la peur de la contagion entraîne des initiatives dangereuses de certains maîtres. Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, des internautes postent des images de chiens dont les pattes ont été brûlées par du gel hydroalcoolique ou encore de l'eau de javel. "C'est curieux de désinfecter son animal avec des détergents ou du gel hydroalcoolique alors que l'on sait que l'eau savonneuse ou un shampoing pour chien marche très bien", réagit Christine Debove, conseillère régionale de l'Ordre des vétérinaires d'Ile-de-France (région parisienne).

N'approchez pas un chien ou un chat qui ne vous appartient pas

Le chien et le chat se lèchent et ces produits "peuvent provoquer des irritations au niveau des muqueuses et des réactions cutanées". La vétérinaire alerte sur le fait que "si le chien ou le chat ingère de l'alcool en se léchant, il aura une réaction plus accentuée qu'un humain car ils ne digèrent pas correctement l'alcool".

Elle rappelle que laver les pattes de son chien de retour de promenade avec de l'eau savonneuse est un "geste d'hygiène de base que l'on devrait avoir tout le temps". "C'est suffisamment efficace!" Elle souligne la nécessité de "respecter la distanciation homme-animal, de se laver les mains très très souvent quand on a joué avec lui et d'éviter les contacts rapprochés, léchage des mains et du visage". En plus de ces règles de base, la vétérinaire conseille "lorsque l'on rencontre un chien ou un chat qui ne nous appartient pas de ne pas le caresser, ni de le laisser nous approcher".

Même s'il n'existe aucune preuve scientifique que les animaux transmettent le Covid-19, l'Académie de médecine a appelé la semaine dernière les propriétaires à appliquer des principes de précaution.

 > CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 19:04)
(31/03/2020 : 18:22)
"Pourquoi êtes-vous encore à votre poste?", la CSC réclame la démission de Maggie De Block  Voir?

La CSC-Services publics réclame la démission de la ministre de la Santé Publique Maggie De Block, dans une lettre ouverte publiée mardi après-midi sur le site du Vif. "Pourquoi êtes-vous encore à votre poste?", s'interroge le syndicat chrétien.

Les personnes en première ligne ont été mal protégées

Dans sa lettre ouverte, le syndicat relève plusieurs événements dans sa gestion de la pandémie due au coronavirus (Covid-19) qu'il considère comme autant d'"erreurs". "Votre manque total et inconscient de prévoyance, suite au non renouvellement du stock stratégique des masques FFP2, met vraiment en danger les personnes de première ligne ainsi que les patients", relève la CSC. "Après cette grave erreur dont vous ne cessez de rejeter la faute, nous avons dû vivre également l'épisode de la commande de masques 'soi-disant ratée', à cause du non-paiement anticipatif de votre SPF Santé public (...) Pendant tout ce temps, les personnes de première ligne ont été mal protégées, et malheureusement certains travailleurs ont contracté le coronavirus et ont pu le transmettre à des patients et en l'occurrence."

Le syndicat chrétien dénonce aussi "un manque de transparence vis-à-vis du monde scientifique, puisque les épidémiologistes ont dû se plaindre auprès de Sciensano pour avoir des données primordiales pour la continuité de leur travail".

Il reproche aussi à la ministre un manque d'anticipation, illustrée notamment par l'enregistrement du nom de domaine info-coronavirus.be seulement le 30 janvier. "Votre démission est plus que souhaitée ! Vous qui prônez un modèle libéral, si vous n'étiez pas ministre, dans le privé, vous auriez déjà été remerciée depuis bien bien longtemps", conclut la CSC. La lettre ouverte est signée Véronique Sabel, secrétaire nationale CSC pour les services publics.

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 17:55)
La cellule de crise de l'URBSFA annule les dernières cotisations fédérales de cette saison  Voir?

(Belga) Le Conseil d'Administration et la cellule de crise de l'Union belge de football (URBSFA) ont décidé de renoncer aux trois dernières tranches des cotisations fédérales que les clubs doivent à la fédération, afin d'apporter un soutien financier à tous les clubs de football du pays touchés par la crise du coronavirus, a indiqué l'Union belge mardi dans un communiqué.

Le Conseil d'Administration de l'URBSFA s'est réuni virtuellement mardi et a décidé d'annuler les cotisations fédérales restantes de cette saison. La cellule de crise de l'URBSFA, dans laquelle toutes les entités du football belge sont représentées (URBSFA, ACFF, Voetbal Vlaanderen et Pro League), a ensuite cautionné cette décision afin que les clubs puissent bénéficier d'un certain répit. Ces clubs (amateurs mais aussi professionnels) paient en principe les cotisations fédérales en tranches neuf fois par an. Il s'agit d'une cotisation de base et d'une cotisation supplémentaire pour l'assurance. Ces cotisations sont calculées sur la base du nombre de joueurs membres, pour lesquels les clubs versent une partie de la cotisation à l'Union belge. La cellule de crise de la fédération avait auparavant décidé de geler provisoirement le paiement des cotisations fédérales, mais il a maintenant été décidé d'annuler les cotisations fédérales restantes dans leur intégralité. La cellule de crise de l'URBSFA "souligne la nécessité pour toute la famille du football de faire preuve de solidarité en ces temps difficiles. Les clubs sont sans revenus depuis le mois de mars alors que les coûts ne cessent d'augmenter. C'est pourquoi l'URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen veulent les soutenir financièrement", précise la fédération. À cause de la pandémie de coronavirus, la Jupiler Pro League est à l'arrêt depuis la mi-mars, le match retour de la finale retour de la D1B n'a pu avoir lieu et la finale de la Coupe de Belgique entre le FC Bruges et l'Antwerp a été reportée. Au niveau amateurs, les compétitions ont été arrêtées définitivement vendredi dernier. (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 17:00)
La cellule de crise de l'URBSFA annule les dernières cotisations fédérales de cette saison  Voir?

(Belga) Le Conseil d'Administration et la cellule de crise de l'Union belge de football (URBSFA) ont décidé de renoncer aux trois dernières tranches des cotisations fédérales que les clubs doivent à la fédération, afin d'apporter un soutien financier à tous les clubs de football du pays touchés par la crise du coronavirus, a indiqué l'Union belge mardi dans un communiqué.

Le Conseil d'Administration de l'URBSFA s'est réuni virtuellement mardi et a décidé d'annuler les cotisations fédérales restantes de cette saison. La cellule de crise de l'URBSFA, dans laquelle toutes les entités du football belge sont représentées (URBSFA, ACFF, Voetbal Vlaanderen et Pro League), a ensuite cautionné cette décision afin que les clubs puissent bénéficier d'un certain répit. Ces clubs (amateurs mais aussi professionnels) paient en principe les cotisations fédérales en tranches neuf fois par an. Il s'agit d'une cotisation de base et d'une cotisation supplémentaire pour l'assurance. Ces cotisations sont calculées sur la base du nombre de joueurs membres, pour lesquels les clubs versent une partie de la cotisation à l'Union belge. La cellule de crise de la fédération avait auparavant décidé de geler provisoirement le paiement des cotisations fédérales, mais il a maintenant été décidé d'annuler les cotisations fédérales restantes dans leur intégralité. La cellule de crise de l'URBSFA "souligne la nécessité pour toute la famille du football de faire preuve de solidarité en ces temps difficiles. Les clubs sont sans revenus depuis le mois de mars alors que les coûts ne cessent d'augmenter. C'est pourquoi l'URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen veulent les soutenir financièrement", précise la fédération. À cause de la pandémie de coronavirus, la Jupiler Pro League est à l'arrêt depuis la mi-mars, le match retour de la finale retour de la D1B n'a pu avoir lieu et la finale de la Coupe de Belgique entre le FC Bruges et l'Antwerp a été reportée. Au niveau amateurs, les compétitions ont été arrêtées définitivement vendredi dernier. (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 17:00)
Pas d'amendes communales pour infraction aux mesures de confinement décidées au fédéral  Voir?

(Belga) Le Collège des procureurs généraux estime que les infractions aux mesures de confinement, qui ont été décidées par le gouvernement fédéral, ne peuvent pas être sanctionnées via des amendes administratives. La sanction de ces infractions relève de la justice, selon lui.

Le Collège des procureurs généraux considère donc que les initiatives de certaines communes, qui ont été prises ce week-end, visant à sanctionner les infractions à l'arrêté ministériel du 23 mars 2020 par le biais d'amendes administratives, sont illégales. Elles violent la loi du 24 juin 2013 sur les sanctions administratives communales, a-t-il communiqué mardi. "En l'état actuel du droit, seule la voie pénale peut être utilisée pour sanctionner les infractions à cet arrêté", a-t-il déclaré. "Le Collège considère par ailleurs que c'est la voie pénale qui garantit le mieux une répression uniforme, certaine, équitable et cohérente de ces infractions. Il a fait part ce jour de ses préoccupations dans une lettre à l'intention du ministre de la Justice". Le 25 mars dernier, le Collège des procureurs généraux a en effet adopté une circulaire contraignante pour sanctionner les infractions à l'arrêté ministériel du 23 mars 2020 qui établit les mesures à adopter au sein de la population belge pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19 (interdiction des rassemblements, pas de déplacement inutile, respect des distances de sécurité...). La circulaire prévoit ainsi une verbalisation systématique de toutes les infractions et que celles-ci soient sanctionnées par des amendes pénales (non administratives donc) avec proposition de transaction immédiate. Elle prévoit aussi, en cas de récidive d'un contrevenant, une citation directe devant le tribunal correctionnel. (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 16:55)
(31/03/2020 : 17:04)
(31/03/2020 : 16:43)
(31/03/2020 : 20:34)
(31/03/2020 : 15:00)
France: le procès des attentats de Paris (janvier 2015) se tiendra du 2 septembre au 10 novembre  Voir?

(Belga) Le procès aux assises de Paris des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher, reporté en raison des restrictions liées au coronavirus, se tiendra du 2 septembre au 10 novembre, a appris mardi l'AFP auprès du parquet national antiterroriste (Pnat) français.

Ce procès emblématique devait initialement avoir lieu du 4 mai au 10 juillet. Il avait été décalé la semaine passée car le président de la Cour d'assises avait estimé qu'il n'était pas envisageable de le maintenir "dans des conditions sanitaires suffisamment satisfaisantes". Quatorze suspects doivent comparaître devant une cour d'assises spéciale qui siégera, pour des raisons logistiques, au nouveau tribunal de Paris, porte de Clichy, et non, comme à l'accoutumée, dans le palais de justice de l'île de la Cité. Ils sont soupçonnés à des degrés divers de soutien logistique aux frères Kouachi et Amédy Coulibaly, auteurs des attaques qui ont visé la rédaction de Charlie Hebdo, une policière municipale à Montrouge et le supermarché parisien Hyper Cacher, faisant 17 morts. Il s'agira du premier procès organisé pour un attentat djihadiste commis en France depuis celui qui s'était tenu en 2017 pour les tueries perpétrées par Mohamed Merah cinq années plus tôt. Le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi ont tué 12 personnes dans l'attaque à la rédaction de Charlie Hebdo à Paris avant de prendre la fuite. Le lendemain, Amédy Coulibaly a tué une policière municipale à Montrouge, près de Paris, puis le 9 janvier, il a tué quatre hommes, tous juifs, lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher, dans l'Est parisien. Il est mort sur place dans un assaut policier, les frères Kouachi ayant été eux tués peu avant dans une imprimerie où ils s'étaient retranchés, à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Les quatorze accusés seront jugés par une cour d'assises spéciale, uniquement composée de magistrats, mais trois d'entre eux, visés par un mandat d'arrêt, manquent à l'appel. Leur mort en zone irako-syrienne, évoquée par plusieurs sources, n'a jamais été officiellement confirmée. A la demande du Pnat, ce procès sera filmé. La captation d'images et d'enregistrements lors des procès est en principe interdite en France, mais depuis la loi Badinter de 1985, elle peut être autorisée si cela "présente un intérêt pour la constitution d'archives historiques de la justice". (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 14:15)
Coronavirus en Belgique: faut-il porter un masque dans la rue?  Voir?

Pour enrayer la propagation du coronavirus en Belgique, la recommandation a été toujours été de ne porter un masque que si vous êtes en contact avec des malades ou si vous êtes vous-mêmes malades. Mais de plus en plus de Belges en portent et certains médecins recommandent également d'en porter systématiquement.

Parmi ces praticiens adeptes du masque, il y a Jean-Luc Gala médecin infectiologue à l'UC Louvain. Le spécialiste des situations épidémiques comme l'Ebola a répondu aux questions d'Alix Battard.

Selon lui, tout le monde devrait porter un masque: "C'est absolument indispensable, d'autant plus vu les chiffres de certains hôpitaux qui arrivent doucement à saturation au niveau des soins intensifs. L'objectif de porter un masque rejoint celui du confinement tel qu'imposé par le gouvernement qui est d'aplatir la courbe du nombre de cas sévères et de permettre aux services hospitaliers de maintenir leur résilience, c'est-à-dire d'absorber au fur et à mesure les cas sévères sans être débordés à un moment donné par un afflux massif de ces cas sévères. Pour ce faire, le port du masque et le confinement sont deux mesures indispensables. Si tous les Belges, les citoyens, qui sortent en rue portent un masque, ils diminuent d'autant la transmission du virus par gouttelettes, ce qu'on appelle les postillons, c'est un fait avéré. Ce sont des choses qui reposent sur de bonnes pratiques de terrain. Ce sont des principes de base qui ont été appliqués notamment et qui le sont toujours, quand on est en médecine dans des territoires étrangers, des techniques qui ont une efficacité réelle pour diminuer la transmission des virus".

Cet avis va à l'encontre du discours officiel des autorités. Pourquoi celles-ci n'ont-elles pas dès le départ encouragé la population à porter ces masques ?

"Pour une raison bien simple, je pense que les autorités se sont imaginées qu'elles avaient un devoir de protéger le citoyen et de fournir à chaque citoyen belge un masque. Mais je pense que ce postulat n'est pas correct. Bien évidemment que le gouvernement ne peut pas dans le cas actuel fournir un masque à chaque citoyen, il n'y en a déjà pas suffisamment pour les hôpitaux. Donc la priorité va aux hôpitaux mais je pense que nous avons le devoir nous comme citoyens de nous mobiliser en collectifs citoyens, de nous réapproprier la gestion de la crise et de se dire : nous Belges nous prenons la mesure de l'événement, nous nous réunissons, nous fournissons et nous créons nos propres masques et nous distribueront nos masques à ceux qui ne peuvent pas en faire. Je suis conscient que tout le monde ne peut pas coudre. Moi, non plus. Je suis bien conscient que tout le monde n'a pas de tissus. Mais tout le monde connaît au moins quelqu'un qui est capable de faire des masques. Et les centaines de messages que je reçois à l'heure actuelle me confirment que les citoyens s'organisent en corporations de producteurs et redistribuent vers leur quartier, vers les gens vulnérables ce type de masques. Donc, il y a toute une organisation citoyenne qui est en branle et qui doit essayer de prendre la mesure de cet événement."

Ces masques artisanaux seront-ils aussi efficaces que les masques chirurgicaux ?

"Ils seront incomparablement plus efficaces. Vous savez quand vous rajoutez différentes couches de filtres absorbants dans un masque qui est déjà lui-même une poche de tissu. Il existe des tutoriels. C'est donc une poche dans laquelle vous mettez différentes couches de tissus. Nous sommes en train de les tester ces fameux masques citoyens ici au laboratoire et je peux vous assurer qu'ils sont incroyablement plus confortables, plus efficaces et plus sûrs que ces masques chirurgicaux en papier qui franchement ne valent pas grand chose", conclut Jean-Luc Gala.

 > CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

 

 

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 16:28)
La CSC Services publics contre la réouverture, même partielle, des recyparcs wallons  Voir?

(Belga) La CSC Services publics demande mardi à la ministre wallonne de l'Environnement, Céline Tellier (Ecolo), de prolonger la fermeture des recyparcs wallons. Les journaux du groupe Sudpresse relayaient mardi une possible réouverture partielle et conditionnée des parcs à conteneurs la semaine prochaine. Un plan de réouverture est toutefois encore à l'étude et les modalités sont en cours de rédaction, pour un passage devant le gouvernement wallon mercredi, a indiqué la porte-parole de la ministre à l'agence Belga.

"Cela va à l'encontre des mesures de confinement édictées par le fédéral. Ce type de déplacement n'est pas considéré comme essentiel et n'est donc pas autorisé", dénonce le syndicat chrétien qui craint une ruée des citoyens vers les recyparcs en cas de réouverture. "Plusieurs pistes sont à l'étude comme la prise de rendez-vous ou l'adaptation des horaires", expliquait pour sa part Mme Tellier dans la presse. Les plus de 200 recyparcs répartis sur le territoire wallon sont fermés depuis le 18 mars dernier, la priorité ayant été donnée à la collecte des déchets résiduels et organiques en porte-à-porte. Sudpresse soulevait en revanche la problématique de l'accumulation des déchets PMC ou papiers cartons pour les personnes vivant en appartement mais aussi l'augmentation des dépôts clandestins. "La gestion des déchets doit être assurée pour éviter qu'une deuxième crise sanitaire ne vienne s'ajouter à celle liée au Covid-19", justifiait dès lors la ministre. Un plan de réouverture partielle "est effectivement à l'étude pour un passage en gouvernement wallon demain. Les modalités du plan de réouverture sont en cours de rédaction", a confirmé mardi Nathalie Guilmin, la porte-parole de Céline Tellier. (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 13:59)
La fédération de korfball annule sa saison sur gazon  Voir?

(Belga) La saison sur gazon 2019-2020 a été annulée en raison de la pandémie de coronavirus. Aucune équipe n'est déclarée championne, a annoncé la fédération royale belge de korfball (KBKB) mardi.

"Cette période difficile nous pousse à prendre des décisions difficiles. C'est en pensant à la santé de tous nos joueurs et de tous ceux qui nous sont chers que le Conseil d'Administration de la KBKB a décidé d'annuler la compétition de terrain 2019-2020", a expliqué la KBKB dans un communiqué. "Le Conseil d'Administration, en collaboration avec le Comité des Matches, avait étudié différents scénarios, mais ne veut pas reporter cette décision et veut être claire envers les clubs, joueurs et supporters." "Nous venions de jouer huit matches sur quatorze dans notre compétition sur gazon. La compétition n'est donc pas totalement terminée et, sur cette base, le Conseil d'Administration a décidé de ne nommer aucun champion. La saison 2020-2021 reprendra sur base du classement final de la saison 2018-2019. Pour les jeunes, nous regarderons le classement de la saison en salle et les inscriptions pour la saison à venir." La Coupe de Belgique est également annulée tout comme le Gala du Panier d'Or, prévu le 8 mai. "Nous envisageons une formule différente à une date différente où nous voyons une occasion d'honorer ceux qui ont brillé ces derniers mois." (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 13:34)
La fédération de korfball annule sa saison sur gazon  Voir?

(Belga) La saison sur gazon 2019-2020 a été annulée en raison de la pandémie de coronavirus. Aucune équipe n'est déclarée championne, a annoncé la fédération royale belge de korfball (KBKB) mardi.

"Cette période difficile nous pousse à prendre des décisions difficiles. C'est en pensant à la santé de tous nos joueurs et de tous ceux qui nous sont chers que le Conseil d'Administration de la KBKB a décidé d'annuler la compétition de terrain 2019-2020", a expliqué la KBKB dans un communiqué. "Le Conseil d'Administration, en collaboration avec le Comité des Matches, avait étudié différents scénarios, mais ne veut pas reporter cette décision et veut être claire envers les clubs, joueurs et supporters." "Nous venions de jouer huit matches sur quatorze dans notre compétition sur gazon. La compétition n'est donc pas totalement terminée et, sur cette base, le Conseil d'Administration a décidé de ne nommer aucun champion. La saison 2020-2021 reprendra sur base du classement final de la saison 2018-2019. Pour les jeunes, nous regarderons le classement de la saison en salle et les inscriptions pour la saison à venir." La Coupe de Belgique est également annulée tout comme le Gala du Panier d'Or, prévu le 8 mai. "Nous envisageons une formule différente à une date différente où nous voyons une occasion d'honorer ceux qui ont brillé ces derniers mois." (Belga)

... / ... Lire la suite

(31/03/2020 : 13:34)

Dernière mise à jour : 30/03/2020 : 02:15

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 47 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



Webmaster - Infos
^ Haut ^